L’intérêt pédagogique du Ta bouche ! (partie 1 : mon expérience)

Quand j’étais animatrice périscolaire, l’une de mes missions était de chercher des moyens ludiques pour que les enfants trouvent plus facilement leur place au sein d’un groupe, ce qui passe notamment par la parole.

Or, s’exprimer de manière claire et audible devant d’autres personnes est un exercice délicat pour des enfants qui peinent à sortir de leur coquille…

Je me souviens d’une journée, avec des garçons de 8 ans, plutôt agités pour ne pas dire autre chose… Et j’ai sorti « Ta bouche » ! C’était ma première partie avec eux, l’idée était de passer un moment privilégié en groupe.

Dans « Ta bouche », chacun pioche une carte avec 4 répliques. Quand c’est à notre tour de répondre, il suffit de lire une de ces répliques. Nous n’inventons rien, mais nous interprétons notre réponse.

Même si les débuts étaient timides, j’ai vite remarqué que plus les tours passaient, plus les enfants se prenaient au jeu, et étaient à l’aise pour répondre avec le ton.

Ce jeu de répartie a d’abord permis de les faire revenir au calme, tout en continuant à s’amuser, mais il a surtout amené un moment de partage, où chacun prenait la parole, du plus extraverti au plus timide d’entre eux !

Par la suite, à force de répéter les parties avec ce même groupe, j’ai pu constater avec bonheur que les plus introvertis commençaient à sortir de leur coquille dans d’autres contextes… Une victoire avec le droit de perdre, c’est plutôt ironique, n’est-ce pas ?

Rendez-vous ces prochains temps avec la 2ème partie de cette chronique, en interview avec l’un des auteurs à l’origine de « Ta bouche » : Sylvain Duchêne qui, ô surprise, est également instituteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>